Project

General

Profile

Fanzine

C'est fini !!! Bisous. Le Fanzine final à s'imprimer soi même est à cette adresse https://projets.cohabit.fr/redmine/documents/220

Bande d'idiots
bande d'idiots c'est le titre de ce fanzine, c'est une référence à des textes d'Emmanuel Hocquard dans "le cours de Pise" que l'on a lus, c'est aussi l'invitation que j'ai faite aux étudiants qui m'ont accompagné dans cette aventure : essayer de devenir idiots, au sens de l'ἰδιωτικός grec, c'est à dire, le profane, le non spécialiste, faire comme si on avait oublié les règles, juste le temps d'une espace mais suffisamment pour en ramener du langage, du qui colle, du qui résiste aux ordres, à ce qui était prévu... Alors ça se mélange, avec des histoires de hackers, ceux de Steven Levy, ceux qui ont surtout une éthique basée sur le partage du langage, le droit à faire des "trucs pas prévus" avec l'ordinateur, comme faire des jeux au lieu de faire des statistiques.
Pendant quelques jours, en ce mois de novembre 2019, nous avons essayé ça, et je les ai priés de d'une seule chose, de documenter. Que ça réussisse, que ça rate, un vécu ne devient une expérience que si on en retire des signes, on les partage dans la pirateBox, dans le wiki, les vidéos sur la chaîne peerTube. pgp

source de l'image : https://diacritik.com/wp-content/uploads/2018/03/Le-cours-de-PIse.jpg

le tableau

Un tableau à la craie, une cartographie du Bazard, J'en parlerai à l'inauguration.

Microphone dans la ruche, ça marche pas...

On a essayé de mettre un microphone dans une des ruches pour capter le son et le retransmettre.

Le petit hack : Pour introduire un microphone dans notre apiscope qui est une ruche un peu spéciale, on a démonté un casque de "conf-call" ou "conf-lol" (tant il est difficile de garder son sérieux quand on voit quelqu'un équipé d'un tel appareillage). Vu que le microphone de ces dispositifs est très petit, il peut passer dans la ruche par une des trappes de nourrissement sur le toit de l'apiscope. L'idée était de désouder le capteur du casqu et de le resouder au bout d'un baguette pour l'amener au cœur de la colonie.

Malgré ce travail et le très beau micro produit (images manquantes), le son produit par l'essaim en cette période de l'année (fin novembre) est trop faible.

Ça n'a pas marché, et c'est très important de le savoir!

On sous estime souvent l'importance de savoir que ça ne marche pas. En effet, pour tous ceux qui veulent essayer de capter le son de sabeilles au cœur de la colonie, que ça soit à des fins artistiques ou ou scientifiques pour deviner, comprendre ce qui se passe dans la colonie, il est souvent important de pouvoir écarter des pistes d'expérimentation.

Alors on amis un autre son, à la place on utilisera donc l'enregistrement de François Dumeaux : "apiers". http://elytres.net/ C'est une magnifique création, sonore qu'il a produite après qu'on ait essayé d'enregistrer les abeilles du rucher de l'openbeelab sur le toît du capc il y a quelques années. On voulait rétro-inginierer une recherche d'universitaires qui dan sune publication montarient qu'ils arrivaient à prédire un essaimage 15 jours à l'avance en enregistrant le son d'une ruche. On a pas réussi sur le moment, mais on a enregistré le chant des reinesen période d'essaimage, et François en a fait un concert live puis ce disque que l'on diffuse dans l'exposition.

L'apiscope

Jean-Pierre Martin est professeur de matériaux au département de Mesures physiques à l’IUT de Bourges. Il y a presque dix ans, à la demande de Morgan Carn, alors instituteur à Marçais, il a mis au point l'Apiscope. « Une ruche traditionnelle, c’est comme un livre fermé, on ne voit pas l’intérieur. Avec l’Apiscope, c’est comme si la ruche était un poster », explique l’inventeur à la longue barbe, président de l'association Abeilles etc... (Article dans le journal "Le Berry" https://www.leberry.fr/bourges-18000/actualites/jean-pierre-martin-createur-de-l-apiscope-on-peut-tout-apprendre-avec-les-abeilles_13661658/#refresh)

Nous on en a fait un tableau vivant. Les abeilles entrent et sortent par un tube qui le relie à l'extérieur.

Un immense merci à Jean-Pierre Martin, sa gentillesse, son travail du bois, sa volonté de transmettre.

Sur le trône de paille, l'apiculteur étrange de Diane (son nom)

Une des étudiantes a inventé ce costume, elle l'habite dans ses performances, On le laissera empaillé après. Le trône est une invention du groupe scénographie qui nous a aidé grandiosement pendant cette aventure.

Le Bureau cherche toujours

C'est le vrai bureau qui a servi pendant notre aventure, c'est quand je vois un bureau comme ça que je devine ce qui s'est passé dans l'action du hacker, c'est celui de "Cherche toujours un documentaire sur une équipe de recherche du CNRS que l'on voit en plongée au début du documentaire "Cherche toujours" d'Étienne Chaillou et Mathias Théry. Un grand bureau sur lequel in reste qu'une toute petite place libre au milieu d'un grand bazard, et quand on voit son propriétaire s'y assoir on comprend que c''est la place de sa tasse de thé. Pour le mien il reste en place le microphone qu'on a bricolé pour enregistrer les abeilles et la place de mon pc portable. pgp

La paille pour construire

Le groupe "scéno" a fait des expériences de mobilier à base de pailles, de matériaux composites, d'un trône... on s'en est servi pendant le travail, on en a gardé une partie pour l'exposition.

La chaîne Peertube

On a fait une chaîne peertube pour mettre nos vidéos, https://tube.aquilenet.fr/video-channels/hall_noir/videos
C'est comme un youtube mais c'est pas chez youtube, c'est distribué, y'a plein de nœuds qui sont reliés entre eux et le notre il est chez un Fournisseur d'accès internet associatif : Aquilenet. D'ailleurs y'a toute un efédération comme ça, la ffdn, des bénévoles qui font de l'internet et qui vous apprennent çà en faire avec eux, parceque c'est pas si dur de passer de l'éatat de client à celui d'acteur des réseaux numériques quand on les fait ensemble, localement.

Pirate Box

La pirateBox c'est un serveur en réseau local, il n'est pas relié au reste des internets, vous pouvez vous y connecter, y partager des documents et y discuter anonymement. Pour ça Connectez-vous au réseau wifi : "PirateBox_BanditsMages", sans mot de passe, ouvrez un navigateur rejoignez n'importe quelle page et vous serez redirigé sur la page d'échange. Si le navigateur ne vous y amène pas automatiquement, dans la barre d'adresse, entrez : http://piratebox.lan.

Une mini piratebox est exposée dans le lieu, c'est celle inventée au fablab pour apprendre aux ados : la CAO, l'informatique, l'électronique...

https://projets.cohabit.fr/redmine/projects/pirateboxzero/wiki

Pour savoir d'où ça vient https://www.piratebox.cc/doku.php

faire conscience à son inconfiant

un dessin de pgp , peint à l'encre de chine par les étudiants.

Une ruche stenoP

C'est Emmeline (son mom) qui a imaginé, fabriqué, et essayé cette ruche stenoP exposée avec son labo photo improvisé à côté du "Bureau cherche toujours"